Une déclaration d’amour illustrée aux chevaux

ADN de la Normandie

Picto Paiements sécurisés - Les Quétons

Paiements
sécurisés

Picto Livraison - Les Quétons

Livraison rapide – Franco de port à partir de 60€

Picto Fabrication normande - Les Quétons

Fabriqué
en Normandie

Picto Eco-responsable - Les Quétons

Démarche
éco-responsable

Notre sélection Les Quétons

Produits Les Quétons les plus populaires

Nous avons créé une collection originale d’illustrations mettant en valeur les chevaux et la Normandie. Nous proposons une large gamme de visuels qui mettent en scène les chevaux et le territoire normand le tout soupoudré d’une touche d’humour. Parcourez notre collection d’affiches, cartes postales, mugs et magnets.

A propos

Les Quétons par Bulles d’ID, c’est quoi ?

Bulles d’ID est un studio graphique installé dans le Calvados depuis 2021, fondé par Sophie Bonnemason et Virginie Maisonnier deux cavalières qui ont mis le pied à l’étrier quand elles étaient petites.

Identités visuelles, illustrations, réalisations audiovisuelles et création de sites internet sont les services proposés par les deux associées.

Avec leur marque « Les Quétons », ces deux passionnées s’amusent à représenter la Normandie et les chevaux à travers de savoureuses illustrations de chevaux.

Nos produits Les Quétons

Découvrez les différentes catégories de produits proposés

Nos produits sont destinés aux touristes qui visitent la Normandie mais aussi, bien sûr, aux amoureux des chevaux. Et cerise sur le gâteau ! Messieurs dont les compagnes font du quéton, c’est votre jour de chance. Voici enfin, une collection amusante d’illustrations de chevaux pour faire plaisir à votre moitié cavalière sans marcher dans le crottin !

Les valeurs des Quétons

Nos produits reflètent notre état d’esprit

L’objectif des Quétons c’est de vous faire rire avec leurs illustrations. À travers nos visuels de chevaux, nous mettons en scène les paysages du territoire normand. Et nous rendons hommage à nos compagnons à quatre pattes qui font partie de l’ADN de la Normandie.

Picto 100% Drôle - Les Quétons

100% drôle

Picto 100% Normand - Les Quétons

100% Normand

Picto 100% Bien-être - Les Quétons

100% bien-être animal

Les Quétons prennent la pose

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Prêts à embarquer dans un voyage rempli de rires, de découvertes et d’amour pour les chevaux ? Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux des Quétons et galopez dans un univers unique qui vous séduira à coup sûr !

🤝 Partenariat avec la SHR de Saint Sauveur le Vicomte !

🐎 Pour l'édition 2024 de leur concours qui pique, l'équipe de la SHR délocalise l'évènement sur la plage de Denneville. Et pour l'occasion, ils nous ont demandé d'imaginer une illustration colorée et drôle. 

🏰 "Saint Sau" pour les intimes est connue pour son château médiéval. Pour votre information et culture personnelle sachez que sa construction remonte au 12ème siècle et c'est l’un des monuments du patrimoine français parmi les plus évocateurs de la guerre de Cent ans.

🦀 Nous n'avons pas hésité, et nous avons tout de suite imaginé le château de Saint Sauveur le Vicomte en version château de sable. Une chouette collaboration qui on l'espère, plaira aux participants du concours.

👉 Pour toute demande de collaboration, contactez-nous : sophie@bullesdid.fr
➡️ 1944 - 2024 ou les 80 ans du Débarquement en Normandie : Septième histoire que nous aimerions vous raconter, la libération de Cherbourg.

💬 Les reporters de guerre américains qui débarquent en Normandie sont incorporés dans des unités spécialisées dans la guerre psychologique ou psychological warfare. Leurs clichés sont publiés dans Life à destination du public américain et dans des journaux tels que Yank ou Stars and Stripes diffusés, quant à eux, auprès des GI's.
Les photographes suivaient la poussée des troupes américaines vers Cherbourg, dans la sanglante guerre des haies aux alentours de Saint-Lô, dans la percée d'Avranches et durant la bataille de Mortain. Du 6 juin au 15 août 1944, date de la libération totale du département, ils livrent leurs regards sur la bataille : ceux de photo-reporters mais aussi de soldats ayant pour mission d'orienter l'opinion publique et de lui insuffler un esprit de combat.
Ainsi après de la libération de Cherbourg, plusieurs clichés ont été pris par des reporters américains. Nombre de ces clichés sont remplis de symboles forts comme ici Winston Churchill posant devant la statue de Napoléon installée à Cherbourg.
Sources : Archives départementales de la Manche

👉 Nous sommes très heureux de vous présenter notre poster qui représente cette histoire. Retrouvez l'ensemble de notre collection sur www.lesquetons.fr
➡️ 1944 - 2024 ou les 80 ans du Débarquement en Normandie : Sixième histoire que nous aimerions vous raconter, le ravitaillement des troupes alliées à Sainte-Mère-Eglise.

💬 La Seconde Guerre Mondiale a marqué un tournant dans l’art militaire avec tout au long du conflit une mécanisation grandissante des troupes ; avec pour corolaire une consommation faramineuse de carburant et d’approvisionnements, qui allaient devenir déterminant pour l’avancée des armées alliées.
Alors que la guerre touche à sa fin, les Normands peinent toujours à s'alimenter correctement. Même les soldats américains doivent se contenter de rations peu ragoûtantes à l’image des célèbres Rations K des soldats Américains composées de trois boîtes de conserve remplies de viande, pâté, fromage, biscuits ou produits vitaminés, pouvant être consommés froids. L’équivalent d’un repas dans une boîte en forme de brique, conçue pour être aisément chargée à bord des navires traversant l’Atlantique, puis transportée dans les besaces des soldats.
Très vite lassés de leurs rations, les Américains en quête constante de produits frais pour améliorer leurs repas en profitent pour mettre en place un système de troc avec les civils, et c’est ainsi que l’on échange un jerrycan d’essence contre une bouteille de calva ou une cartouche de tabac blond contre un poulet et une douzaine d’œufs. Des pistes d’atterrissage sont alors installées dans les champs normands au milieu des animaux.
Source : @Archives départementales de la Manche

👉 Nous sommes très heureux de vous présenter notre poster qui représente cette histoire. Retrouvez l'ensemble de notre collection sur www.lesquetons.fr
➡️ 1944 - 2024 ou les 80 ans du Débarquement en Normandie : Cinquième histoire que nous aimerions vous raconter, la libération de Carentan.

💬 La bataille de Carentan est un engagement de la Seconde Guerre mondiale entre les forces aéroportées américaines et la Wehrmacht lors de la bataille de Normandie. Elle eut lieu du 6 au 13 juin 1944 dans les environs de Carentan en France. Théâtre de violents affrontements, la ville est prise le 12 juin par les parachutistes de la 101e division. 
Entrainés à se débrouiller par eux-mêmes dans toutes les circonstances, les soldats Américains n’ont pas hésité à utiliser les ressources sur place y compris les chevaux pour se déplacer et consolider leur position.
La prise de Carentan a permis aux Américains de consolider leurs positions et d'établir une ligne défensive en Normandie, leur donnant ainsi un front continu qui leur permettra de progresser en profondeur dans les terres normandes. 
Source : @Archives départementales de la Manche

👉 Nous sommes très heureux de vous présenter notre poster qui représente cette histoire. Retrouvez l'ensemble de notre collection sur www.lesquetons.fr
➡️ 1944 - 2024 ou les 80 ans du Débarquement en Normandie : Quatrième histoire que nous aimerions vous raconter, l'avertissement du D-Day.

💬 Le débarquement de Normandie (aussi appelé D-Day) est l'événement qui va permettre la libération de la France occupée par les Allemands depuis le 22 juin 1940. Avec 15 000 blockhaus et de nombreux pièges, les Allemands ont construit le mur de l'Atlantique en fortifiant les côtes françaises pour empêcher toute aide extérieure. Pensé au début de l'année 1944, le débarquement a pour objectif d'attaquer l'occupant par surprise pour libérer une zone stratégique d'accès au littoral nord. 
L'opération Overlord, dont le but est d'ouvrir un nouveau front à l'Ouest, débutera ainsi par le parachutage de combattants chargés de prendre le contrôle de certains points stratégiques et le bombardement des défenses côtières allemandes. Près de 156 000 hommes débarqueront en masse sur les plages de Normandie. 
« On savait que les Américains allaient arriver, on entendait des bruits circuler depuis quelques temps. Les Tommys envoyaient depuis des avions des tracts pour nous avertir et que l’on se mette à l’abri. J’étais en train de travailler au champ quand j’ai retrouvé des tracts qui avaient volé jusque-là. »
Source : Interview Paul Aubrée, exploitant agricole dans la plaine de Caen

👉 Nous sommes très heureux de vous présenter notre poster qui représente cette histoire. Retrouvez l'ensemble de notre collection sur www.lesquetons.fr
➡️ 1944 - 2024 ou les 80 ans du Débarquement en Normandie : Troisième histoire que nous aimerions vous raconter, l'occupation du Haras de Saint-Lô.

💬 Les soldats allemands sont arrivés à Saint-Lô dans la nuit du 17 au 18 juin 1940. La Kreiskommandantur s'est installée dans l’hôtel de Ville et une convention d’occupation est signée le 24 juin. Saint-Lô était alors le centre départemental de l’Occupation. La Feldkommandantur avait pris possession de la rue de la Poterie (à l’actuelle préfecture). Ils y resteront quatre ans. Les prix s’envolent, c’est le système D. En 1941, un couvre-feu est décrété. 
En 1940, une compagnie vétérinaire allemande occupe le vieux haras en centre-ville. Les prisonniers français y sont rassemblés avant de partir en Allemagne. En 1942, les Allemands exigent une mise à disposition des logements des agents sur le site du vieux haras sous 48h. En juin 1944, les alliés bombardent Saint-Lô. L'ancien haras est détruit, à part le manège. Une partie du nouveau site est sinistrée : 50% des écuries sont détruites, la grande sellerie, la maison de l'adjudant. En 1945, 80 chevaux avaient survécu.
Source : Alain Talon, auteur du livre "Le cheval en Normandie"

👉 Nous sommes très heureux de vous présenter notre poster qui représente cette histoire. Retrouvez l'ensemble de notre collection sur www.lesquetons.fr
➡️ 1944 - 2024 ou les 80 ans du Débarquement en Normandie : Deuxième histoire que nous aimerions vous raconter, la construction du mur de l'Atlantique en Normandie.

💬 Le mur de l’Atlantique ou Atlantikwall a été construit par les Allemands du printemps 1942 au printemps 1944. Il mesurait environ 4000 km de long, et comptait près de 15 000 ouvrages bétonnés.
Une telle réalisation en si peu de temps n’a été rendue possible que par une organisation méthodique et une standardisation rigoureuse des constructions.
La logistique et la gestion des chantiers étaient assurées par l’Organisation Todt, une agence gouvernementale allemande, ayant déjà géré avant-guerre la construction du réseau autoroutier allemand. En France, la Todt avait un rôle de gestion et de coordination des chantiers. Les entreprises obtenant les marchés étaient forcément allemandes et sous-traitaient à des entreprises de bâtiment et travaux publics françaises. La main-d’œuvre se décomposait en travailleurs volontaires et employés des entreprises retenues ou requises, mais aussi largement de requis et de travailleurs forcés de toutes nationalités. Fin mai 1944, ce sont environ 291 000 personnes qui vont travailler en France, de gré ou de force, à la construction du mur de l’Atlantique. Les chevaux réquisitionnés étaient utilisés par les ouvriers quotidiennement.
Source : Extrait du témoignage de Gérard Verdonk - @Centre Juno Beach

👉 Nous sommes très heureux de vous présenter notre poster qui représente cette histoire. Retrouvez l'ensemble de notre collection sur www.lesquetons.fr
➡️ 1944 - 2024 ou les 80 ans du Débarquement en Normandie : Première histoire que nous aimerions vous raconter, de nombreux chevaux normands ont été utilisés par l'armée allemande.

💬 En effet, sa logistique pendant la Seconde Guerre mondiale est loin d'être complètement mécanisée, les chevaux étaient nombreux !
Pendant cette période, l’Allemagne a utilisé de nombreux moyens de transport pour approvisionner son armée, y compris les trains, les camions et les chevaux. Ces derniers étaient particulièrement importants. Les chevaux étaient utilisés pour tirer des canons et des chariots de munitions.
Dans le cas de l’armée allemande, malgré qu’elle soit mécanisée, plus de 80% était hippomobile. À la fin de la guerre, plus de 2,7 millions de chevaux auront été incorporés dans l’armée allemande.
Source : @musee_cobra

👉 Nous sommes très heureux de vous présenter notre poster qui représente cette histoire. Retrouvez l'ensemble de notre collection sur www.lesquetons.fr

Les Quétons c’est l’histoire de deux normandes, graphiste et illustratrice, passionnées d’équitation. L’aventure a commencé par la création de notre studio graphique, Bulles d’ID. Nous savions dès le départ que nous voulions créer des visuels pour les Normands et les visiteurs. Un Quéton signifie un âne en patois normand. Et certains cavaliers ou plutôt leurs proches, appellent les chevaux des quétons ! Notre objectif est de faire rire, nous avons trouvé le clin d’œil parfait ! C’est ainsi qu’ils sont nés. Et en tant que normandes, il était évident pour nous de faire évoluer ces quétons en Normandie, ou plus exactement en Quétonnie ! Les Quétons, c’est une déclaration d‘amour aux chevaux.

Découvrez tous nos produits : affiches, mugs, magnets et cartes postales.

Des nouveautés sortiront régulièrement !

Les Quétons vous écoutent

Déposez vos idées

Vous souhaitez voir votre territoire illustré dans l’univers des Quétons ? La Normandie est une source d’inspiration infinie. Nous avons à cœur d’étoffer la collection Les Quétons, contactez-nous pour nous proposer un lieu ou une histoire de cheval normand à illustrer.